29/09/2014

Euthanasie

 

 euthanasie.png

 

 

Ils vont ,ils viennent 

les blanches robes

enrobées de leurs stéthoscopes

ils auscultent ,entendent ,écoutent.

le malheureux souffre de maux sans 

que le mot vaille et dévale sur la

langue du malade , omnipotent et

indépendant de tierces mains pour

de multiples ablutions de haut en

bas, ils, lui le malade ressent tant de

gène de se tripotage indispensable

pour son hygiène et tellement blessant

pour sa fierté , ayant depuis des lustres

oublié le sens de son ego et sa prude

conditions largement bafoué , non contraint

à causes de tant de mains qui le fleure et 

le tâte faut d'autonomie parti depuis lurette.

Il songe ,il pense ,il souhaite depuis

des temps incalculable a quitter avec 

honneur sa triste conditions de souffrance

et d'humiliation qui le blesse plus que sa

maladie ou maintes blessures.

Il y pense ,il le demande en derniers ressorts

après maints efforts se mot indescriptible,

euthanasie , qui signifie certes la mort, mais

surtout sa délivrance sur se lit , ou cloué depuis 

tant d'années lui donne déjà l'impression

d'être dans un cercueil de mâtiné à soirée.

Il la souhaite cette délivrance afin de clore 

enfin une existence inexistante.

 

 

Copyright ©by the rebelle

 

 

21:13 Écrit par Libre Ce dans Actualités, Historettes, Humeurs | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : actualite |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.