11/03/2013

les dérivent de l'amour

amours,humeurs

 

 

À ou M ou O et U où enfin , que deviens-tu ou tant de clivage inventé de l'homme ne te sied, sleeping, enculisme, sado, zoophile, pédophile, bondage, voyeurisme, vice, pute et bien d'autres que je préfère taire, que de pourriture allusion qui salisse ton nom pourtant rempli de noblesse ou donc va la société emplie de pieds nickelés plus faste dans leurs quenilles de blanche apparence et tant de salissure dans le jardin de leurs mondes revers, tant de gens vils tant d'amours disparu sur l'autel de l'argent; mais quand le temps des tendresses ressurgira-t-il des abysses pour enfin éclore de mille pétales de mots sincères et tendres a nos oreilles si souvent agressés par des ploucs .

 

Copyright ©by the rebelle


 

10:23 Écrit par Libre Ce dans Amour, Humeurs | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : amours, humeurs |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.